Il ne s’agit pas d’être le meilleur. Il s’agit d’être meilleur que vous ne l’étiez hier.

Le sandbag, accessoire indispensable et complet

Il y a le ciel, le soleil et la mer, allongés sur la plage, les cheveux dans les yeux et le nez dans le sable, on est bien tous les deux, c’est l’été, les vacances, oh mon Dieu quelle chance… Inoubliable tube que vous avez fredonné à longueur de soirées au camping…  bref, maintenant c’est l’automne, les mojitos, les bikinis et les couchers de soleil sont derrière vous. Et plutôt que d’avoir le nez dans le sable, prenez-le sur le dos (dans un sac… sinon vous allez en mettre partout). Économique et ergonomique, idéal pour se forger un corps en acier trempé, c’est le SAND-BAG TIME BABY ! (sac de sable pour les non anglophiles)

Le SANDBAG, un accessoire pour tous

Oubliez les bancs, barres et disques hors de prix, un bon sac en toile, du sable ramené de la plage de Cabourg (ou de Deauville, ça marche aussi), et le tour est joué ! Sinon, des revendeurs sur le web mais aussi les magasins Décathlon proposent des sandbag de toutes tailles. Vous pourrez progresser et faire progresser vos Clients à leur rythme. Stockez le sac où bon vous semble. De par sa forme, et sa masse (il pèse en général moins de 1 kilo), le sandbag va devenir votre meilleur ami ! Le sandbag reste plus pratique à transporter que vos kettlebell de 30 kilos chacun. Il est idéal pour les entrainements sur la plage… d’où son nom. Et si vous ne savez vraiment pas quoi en faire, servez-vous en comme pouf ou oreiller. Ça marche aussi !

Cependant, malgré une popularité qui ne cesse d’augmenter, le sandbag n’est pas ou peu présent dans les salles de musculation « classiques ». Pas sûr que vous trouviez votre ami le sac de sable dans un Club Med Gym mais libre à vous d’en fabriquer un.

Le Sandbag, pour un entrainement intense

De plus en plus apprécié par les adeptes du cross-fit, le sandbag est depuis longtemps utilisé par les pompiers et militaires pour simuler le poids d’une personne inanimée. En effet, le sac et le sable étant mouvants, c’est une alternative au traditionnel mannequin. De toutes tailles, cela permet d’adapter le bon sac en fonction de l’exercice et du niveau de chacun.

Jean-Marie Peoch, Coach et Fondateur de latelierfit.com nous explique : “prenons le squat par exemple, le sandbag peut être une bonne alternative pour apprendre un bon ” pattern de squat” (modèle de squat pour ceux qui ont arrêté l’anglais en 6ème). On retire, en effet, la pression de la barre sur les épaules. Et on atteint une position parfaite sans pression inutile également au niveau des hanches. Le sandbag est donc une arme redoutable pour un débutant afin de construire les fondations solides d’un bon mouvement de squat”

En plus de travailler le cardio (amusez-vous à soulever, épauler ou jeter un sac de plusieurs dizaines de kilos), le travail avec sandbag est un excellent moyen de travailler son explosivité. “Lancer un sandbag léger haut dessus de soi ou faire passer un sandbag lourd par dessus l’épaule (un clean), ne nécessite que peu d’entrainement alors que vous y passerez votre vie avec une barre pour atteindre les mêmes objectifs ! Ces deux skills travailleront efficacement la triple extension et le transfert de force, du noyau vers les extrémités, tant recherché !” précise Jean-Marie. Contrairement aux outils traditionnels de musculation (kettlebell, haltère …), jeter, lâcher ou courir avec un sac de sable ne représente (quasi) aucun risque. Un bon moyen, donc, de faire chauffer les cuisses et brûler de la masse grasse. Quelques exercices avec Funk Roberts et vous deviendrez vite une machine.

Les bienfaits du sandbag training

En plus de tous ses bienfaits, le sandbag dispose d’un atout majeur souvent méconnu des novices : il est peu traumatisant. le sac a pour avantage d’être utilisé dans des positions naturellement fonctionnelles pour les femmes et les hommes, les bras vont naturellement se fermer devant soi pour tenir le sac, puisque c’est une fonction naturelle de “préhension” ! La position du sandbag oblige l’athlète à le garder proche de lui et crée donc un engagement efficace des abdominaux pour le maintien du sac. C’est donc l’accessoire idéal pour apprendre à pousser ses obliques vers l’exterieur et ainsi stabiliser le bassin. Enfin grace au sandbag, il est toujours possible de squatter en évitant de fournir un stress sur un dos qui ne serait pas capable de le supporter. Utilisé dans des exercices de “carry”, le sandbag permet de renforcer la sangle abdo-lombaire sans mettre en péril les disques de la colonne puisque celle-ci reste stable, droite, les disques bien les uns au dessus des autres.

Pour résumer, le sandbag est un accessoire de musculation indispensable, complet, pouvant être utilisé en complément ou en remplacement des accessoires traditionnels et pour toutes les bourses si tenté que vous soyez un poil débrouillard. L’accessoire de musculation parfait en somme. Alors à vos pelles et à vos sceaux pour nous construire de magnifiques châteaux de sacs de sable.

%d blogueurs aiment cette page :